L’Arbre Vert : success-story d’une stratégie écologique.

Economie verte/ Innovation technique

Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente

C’est l’histoire d’un PDG visionnaire, qui décide de prendre le tournant de l’écologie.

En 2000, Novamex rachète ainsi une usine centenaire, près de Poitiers et en fait le site de production et de R&D de sa nouvelle marque : L’Arbre Vert. Chimiste de formation, qui a travaillé dans le traitement de l’eau, son PDG, Michel Leuthy, croit dur comme fer à ce positionnement. « L’idée de départ était très simple : on voulait sortir de l’ancienne idée que les produits verts étaient chers et peu efficaces. C’est pour cela qu’on a opté tout de suite pour l’Ecolabel, parce que c’est aussi un gage de performance », explique David Bujon, directeur de la R&D.

Autre atout : proposer des produits au prix du marché. Très vite, les consommateurs adhèrent. « Dès qu’on a sorti le premier liquide vaisselle, en mars 2003, on a vu tout de suite une expansion assez importante. C’est ce qui nous a donné envie de développer les produits toujours avec la même démarche », poursuit David Bujon. L’Arbre Vert est ainsi parvenu à développer un modèle économique viable et performant et la marque est devenue un acteur de poids sur ses marchés.

En 2016, 21 millions d’unités sont sorties de l’usine. La marque démontre ainsi le potentiel business d’une stratégie qui s’appuie sur le bien-être des consommateurs, des salariés et le respect de l’environnement.

Plus d’informations sur www.arbrevert.fr

Toutes les Idées à suivre

Sur le même thème

Commentaires