Cellaouate : un modèle d’économie circulaire

Economie circulaire  |  économie verte  |  inclusion sociale

Bretagne

Cellaouate est un modèle d’économie circulaire.

Cette entreprise, située à Saint Martin des Champs, transforme du papier journal en ouate de cellulose, un isolant thermique et acoustique très performant. Environ 550 associations du département lui fournissent la matière première, en échange de quoi elles sont rémunérées. A raison de 100 euros la tonne de papier journal, Cellaouate leur verse environ 200 000 euros. L’entreprise se fournit également auprès des Genêts d’Or, un établissement et service d’aide par le travail. Hugues Raoul, son directeur, s’est impliqué dans le projet depuis le départ. Il a travaillé sur l’opération de collecte et de tri sur le Finistère. Un gisement, notamment récupéré via un réseau d’entreprises et de grands groupes de presse, qui est ensuite traité par les personnes en situation de handicap. Le papier journal collecté est transformé, via un procédé industriel mené en partenariat avec une entreprise autrichienne, en ouate de cellulose. Cellaouate en produit 6 000 tonnes par an. Cet isolant, qui répond de manière écologique aux besoins des entreprises et des particuliers, remporte un véritable succès. Mais en 2009, lorsque l’entreprise est née, la ouate de cellulose était encore méconnue en France. « Amener des investisseurs à croire en ce projet n’a pas été si facile que cela, surtout que l’on est aussi placés à la pointe de la Bretagne, en dehors des circuits de distribution classiques », explique Jean-Paul Caroff, le directeur de Cellaouate. Il a donc fallu se battre, pour trouver des financements, des partenaires de technologie et conquérir les marchés. C’est désormais chose faite et Cellaouate est promise à un bel avenir.

Plus d’informations sur www.cellaouate.com

Toutes les Idées à suivre

Sur le même thème

Commentaires