Rejoué : des jouets recyclés et solidaires

Economie circulaire – Inclusion sociale

Île-de-France

Claire Tournefier, la fondatrice de Rejoué, une association basée sur des valeurs d'écologie et d'économie sociale et solidaire. Lorsque nous la rencontrons, en ce début octobre, elle est déjà en train de préparer Noël. Une période d’activité très dense pour Rejoué. L’atelier du 14ème arrondissement fourmille. Les cartons des collecte arrivent, puis les jouets sont triés par catégories, lavés, revalorisés, réemballés et remis sur le marché. Depuis sa création, Rejoué a recyclé 40 tonnes de jouets. Plus de la moitié sont remis en circulation.

Ils sont alors vendus, à prix cassés, à des crèches, des ludothèques ou offerts à des enfants défavorisés, via des associations. Une démarche écologique : ce recyclage évite pollution et gaspillage, mais Rejoué s’inscrit aussi dans une démarche solidaire. L’association remet ainsi de nombreuses personnes sur le chemin de l’emploi. Sur ses 22 salariés, 14 sont en insertion et deux jeunes en emploi d’avenir. « C’est un travail sur 26 heures hebdomadaires qui permet justement à ces personnes d’être avec leurs familles et de résoudre leurs problèmes en dehors du temps de travail, tout en travaillant, sans être en horaires décalés ou dans des emplois pénibles », explique Claire Tournefier. Rejoué repose sur un modèle économique hybride, composé de subventions publiques, de ressources privées et d’autofinancement, via la vente des jouets, à hauteur de 15%. L’objectif de Claire Tournefier est maintenant de changer d’échelle, en développant son réseau de distribution.

Plus d’informations sur www.rejoue.asso.fr

 

Toutes les Idées à suivre

Commentaires