Les designers peuvent influencer, mais pas tout révolutionner

design durable  |  économie verte  |  Achat responsable  |  Insertion sociale

Frédéric Lecourt

Cofondateur de l’agence SISMO

Le design durablec’est un design autrement. Frédéric Lecourt, cofondateur de l’agence Sismo en donne une définition très claire : « C’est lorsque le designer est autorisé à mettre son nez dans toute la zone d’intervention et de conception pour essayer de limiter l’impact sur toutes les facettes de l’environnement et du développement durable ». Florian Jarrot s’y est essayé cette année et son invention, OKI - une rampe manuportée à destination des personnes à mobilité réduite, qui les aide à franchir des marches de petite hauteur- lui a valu d’être lauréat du Prix du Design Durable 2015, organisé par Coca-Cola France et Néoplanète. Le concept de faire du beau avec des produits plus respectueux de l’environnement a donc de l’avenir. Frédéric Lecourt le confirme. Désormais, la totalité des cahiers des charges qui arrivent à son studio, Sismo, prennent en compte cet aspect. Ou, en tout les cas, en expriment la volonté. Mais de l’idée à la conception, voire la fabrication, les contraintes que cela représente peuvent décourager les clients : il faut chercher de nouveaux matériaux, de nouveaux fabricants, etc. « Les designers peuvent influencer, mais pas tout révolutionner », souligne Frédéric Lecourt.

Il encourage donc les entreprises à enclencher une réflexion à long terme, à accepter de revoir certaines de leurs normes, à ne pas hésiter, non plus, à réajuster leur stratégie marketing pour mettre, justement, en avant le recours à des produits moins polluants.

 

Design durable et entreprise

Plus d’informations sur www.sismodesign.com, www.prixdudesigndurable.com, et jarrotdesign.com

Interview réalisée au Centquatre www.104.fr

Tous les six minutes

Sur le même thème

Commentaires