Avec Kokoroe, apprendre devient aussi simple que d’aller au cinéma !

Economie collaborative - Finance participative

RAPHAELLE COVILETTE

Cofondatrice de Kokoroe

Kokoroe – « apprendre avec le cœur », en japonais - est le nom choisi par ses trois cofondatrices pour désigner la première plateforme collaborative en ligne de partage de savoirs. De « passions », expliquent Raphaëlle Covilette. Ici, le terme « savoir » peut sembler trop académique... Or l’objectif est justement qu’au « pays du diplôme », ceux qui ont envie de transmettre ne s’en sentent pas empêchés si leurs connaissances ne sont pas sanctionnées par un diplôme. Kokoroe entend permettre à chacun de vivre sa passion. Et la liste est exhaustive : au total, plus de 1 000 « matières », qui vont du violon au Scrabble, en passant par le Hula hoop et les mathématiques. En un an, 2 500 passionnés sont déjà entrés en contact avec 4 000 élèves. Le modèle économique est simple : Kokoroe prend une commission sur chaque cours. Le projet s’est lancé grâce au financement participatif, via la plateforme KissKissBankBank. « Mener une campagne de financement participatif, cela a été un projet dans le projet. On ne s’en rend pas comte au début, mais cela demande beaucoup d’investissement personnel, explique Raphaëlle. « L’avantage », poursuit-elle, « c’est que cela oblige le porteur de projet à vraiment définir ce qu’il veut faire et que c’est un moment très excitant et, dans notre cas,... porteur ! ».

 

Interview réalisée au Centquatre www.104.fr

Plus d’informations sur www.kokoroe.fr

Tous les six minutes

Commentaires