RSE : une démarche de performance plus durable

Achat responsable

Laurence Durand

Directrice RSE, Réseau La Poste

Le Réseau La Poste, ce sont pas moins de 9 600 bureaux, répartis sur tout le territoire.

Dans le cadre de leur rénovation, La Poste embarque désormais dans son cahier des charges, des spécifications sur les volets éclairage, ventilation, horloges de chaudière, tenue vestimentaire des agents en coton équitable, etc. Avec pour objectif d’obtenir une meilleure efficacité énergétique et de garantir un plus grand confort d’ambiance à ses clients et à ses collaborateurs. On appelle cela « les points de vente responsables ». « A travers ces actions et ces traductions opérationnelles de notre démarche RSE, nous créons un lien, car, au vu des éléments de preuve, nos clients identifient plus clairement nos actions », explique Laurence Durand.

Or le point de vente responsable ne se limite pas à des actions d’ordre environnemental. « Le volet sociétal est, lui aussi très important », souligne Laurence Durand. « Il constitue l’axe majeur de notre politique RSE ». En effet, 20% de la fréquentation des quelque 1,6 million de clients du Réseau, en moyenne chaque jour, habitent dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et le Réseau accompagne, notamment, ces clients en menant différentes actions, dont la mobilisation de médiateurs ou d’interprètes socio-culturels pour les accompagner dans leurs démarches. « La RSE est un ensemble d’actions et d’interactions qui permettent d’initier une démarche de performance plus durable », rappelle Laurence Durand. Elle créé, en effet, durablement, de la richesse : de la performance économique directe (réduction des charges), mais aussi de la valeur immatérielle et permet de mieux maîtriser les risques et la conformité réglementaire.

Interview réalisée au Centquatre www.104.fr

Tous les six minutes

Sur le même thème

Commentaires