Des spécialistes vous accompagnent

Vous souhaitez entreprendre autrement... des professionnels expérimentés et reconnus répondent aux questions les plus fréquemment posées.

Posez votre question

Comment développer une politique d'achats responsables ?

Comment mettre en place un principe d’achat responsable au sein de son entreprise ou quelles premières étapes mettre en place ?

Une démarche d’achats responsables doit s’ancrer dans la stratégie de l’entreprise et dans sa politique RSE. Elle doit en effet entrer en résonnance avec d’autres enjeux de l’entreprise (économie, réputation, caractère stratégique de certains achats, internationalisation…) et son niveau de maturité sur la RSE. Ainsi les objectifs pourront aller de la simple déclinaison des règles à des projets plus ambitieux de contribution, par les achats au développement économique local pour mieux développer le business.

Déterminer les bases de votre démarche d’achat responsable

Si la filière achat est de longue date rodée au respect des règles achats et des normes environnementales et sociales  le suivi et la maîtrise de ces enjeux, notamment les droits humains est encore en construction.  .   toute réflexion sur la démarche d’achat responsable commence donc aujourd’hui par l’analyse de la chaîne de sous-traitance. Dit autrement, chaque entreprise doit s’interroger sur le respect par ses fournisseurs et sous-traitants notamment à l’international des règles en matière de droits de l'homme, d'environnement mais aussi de corruption. La première étape consiste à identifier chaque famille d’achat et les risques associés. Il peut s’agir d’une cartographie par famille mais également par zone. Outre les sites de l’ONU, du Global Compact, de nombreuses associations RH sans frontières, Human Right Watch…. proposent des éléments et guides de réflexion. Une fois cette première étape accomplie et partagée avec les dirigeants de l’entreprise, il faut alors prioriser les zones ou familles d’achat sur lesquels les efforts de l’entreprise vont porter. Les risques et enjeux sont très différents selon qu’il s’agit d’achat de prestations, réalisées ou pas sur le territoire national, ou d’achat de produits manufacturés. Enfin, il s’agit d’établir et de faire connaître ,pour les achats à fort enjeu, un plan de vigilance  comprenant des obligations de faire inscrire dans les consultations et cahier des charges, des points de contrôle (internes et externes) et des plans de progrès, notamment lorsque des audits ont pu révéler des défaillances.

Achats responsables et RSE

Une fois ces bases établies, la démarche d’achat responsable peut s’attacher à soutenir l’innovation et le développement économique des territoires. C’est ce que font aujourd’hui les grandes entreprises lorsqu’elles développent leurs achats auprès des entreprises de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire) ou qu’elles incluent dans leurs consultations des clauses encourageant leurs fournisseurs à des pratiques plus responsables. L’organisation de rencontres entres les acheteurs et les prestataires de l’ESS, l’allotissement des consultations, la facilitation des démarches administratives sont des outils facilitant l’accès des plus petites structures aux marchés. Au-delà, par des rencontres régulières, un questionnement autour des plans RSE, l’inclusion de clauses relatives à la diversité, à la formation, à la santé, ou l’utilisation de produits respectueux de l’environnement… les entreprises incitent leurs prestataires à plus de responsabilité. Ainsi, plusieurs donneurs d’ordre ont travaillé avec leurs entreprises de ménage  de façon à organiser la prestation en journée pour améliorer la qualité de vie des personnels.

Les conditions de réussite pour votre démarche d’achat responsable

Une des conditions de réussite d’une démarche d’achat responsable  est l’association aux travaux des parties prenantes externes et internes. Au départ, les entreprises se sont focalisées sur les acheteurs. Toutes ont déployé une formation à la démarche achat responsable et un outillage adéquat –fiches des critères RSE et des risques par familles d’achat, partage des bonnes pratiques ….-; ces éléments doivent être complétés d’un travail vers les donneurs d’ordre. Informés des enjeux pour l’entreprise d’une démarche d’achats responsables et de ses bénéfices vis-à-vis des clients de l’entreprise,  ils doivent être rassurés sur la qualité ou le respect des délais de prestataires issus par exemple du monde de l’insertion. Pour conforter cette prise de conscience, certaines entreprises ont parfois intégré dans les indicateurs de performance collective des objectifs d’achats au secteur adapté protégé. Dernière  partie prenante interne, les utilisateurs sont à sensibiliser afin qu’ils utilisent au mieux les ressources et renforcent ainsi les qualités intrinsèques de l’achat responsables. Dans les bâtiments à haute qualité environnementale, l’usage des occupants, notamment sur le réglage des lumières ou de la climatisation est essentiel. Enfin les fournisseurs sont à considérer comme des partenaires dans la durée, avec une grande vigilance sur la part des achats de l’entreprise dans le CA de son prestataire et une anticipation des fins de contrat. Une connaissance fine de leurs contraintes, des points sur lesquels ils peuvent ou souhaitent être accompagnés dans une démarche de progrès permet de réduire les risques. D’un autre côté rassurés sur la pérennité de la relation, ils peuvent devenir force de propositions, investir pour répondre aux besoins de leurs clients et contribuer au développement des affaires.

Posez votre question à nos spécialistes

Confidentialité*